Partagez | 
 

 /SN-1/ Retour à la case départ, avec quelques changement [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar





Messages : 3
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: /SN-1/ Retour à la case départ, avec quelques changement [SOLO]   Dim 13 Nov - 21:53

Voilà les enfants,
on repart de zéro.
J’entrais de nouveau dans Kyoto, trainant une petite valise derrière moi. Cette petite valise contenait le peu de vêtements et autre ustensiles de vie que je pouvais avoir avec mes deux enfants, Saya et Tsuki. Oui il s’en était passé des choses, et qui plus est, maintenant ils savaient marcher. Et tant mieux parce que je ne me voyais pas les porter tout les deux et en même temps faire rouler ma valise derrière moi. C’était tout simplement impossible. Tandis que les deux piles électriques couraient dans tout les sens sur le trottoir, j’essayais de me rappeler le numéro et la rue où se trouvait mon appartement avant que je ne parte. Ça remontait à loin maintenant mais j’avais besoin d’y revenir maintenant si je ne voulais pas finir mes joues dehors, et avec les enfants ça ne serait pas des plus vivables, surtout pour eux. Ils étaient bien trop jeunes pour commencer à vivre une mauvaise vie comme moi je l’avais vécue.

« Les enfants, revenez, c’est ici ! »

Je ne savais pas dans quel état j’allais retrouver mon appartement, mais j’avais appelé la gardienne avant de venir pour prévenir de mon arrivée, et elle m’avait dit que peu de chose avait changé, malgré le squatte qu’il y avait eu pendant un moment. C’était d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’étais partie d’ici, à cause du squatte. Mais maintenant que la police se bougeait un peu plus et qu’il y avait moins d’attaque en territoire neutre, il n’y avait plus de raison particulière pour que je parte… A moins qu’Il ne revienne me chercher, mais j’avais bien peur que ça n’arrive jamais… Bref.

J’ouvris la porte pour laisser les deux turbulents entrer en courant tandis que j’avais pour ma part chercher ma clé chez la gardienne. Toujours la même femme depuis le temps, ça faisait du bien de revoir des visage connu. C’est en lui adressant un petit sourire que je la saluais tandis qu’elle me tendait mes clé d’appartement.

« Voilà mademoiselle Sazaki… Ou plutôt Madame ? Qui sont ces deux petites bouilles ? »

« Ce sont mes enfants, Saya et Tsuki, ils vont vivre avec moi. »

« Ils sont mignons ! En tout cas, si vous avez besoin d’aide, vous savez où me trouver ! »

« Merci c’est gentil de votre part, bonne soirée. »

« Bonne soirée ! »

Elle refermait sa porte et moi je repris le manche de ma valise pour me diriger vers les escaliers et commencer à monter, les petits toujours dans mes jambes.

« Maman, maman, on monte jusqu’à quel étage ? »

« 5ème Tsuki. »

« Allez vient Saya, on fait la course, le premier arrivé à gagné ! »

Et ils partirent tout les deux en courant dans les escaliers. C’était bon de les voir en pleine forme, même s’il arrivait parfois qu’ils soient en forme au point de me casser les pieds, mais tant qu’ils n’étaient pas malade ou quelque chose dans le genre, c’était bien, tout allait bien. Et je comptais bien sur le fait que tout aille bien tout le temps. De toute manière, ils allaient aller à l’école comme tout les enfants, et ils vivraient une vie normal, il n’y avait pas de raison. Pour ma part, j’allais pouvoir retrouver un travail et être payée pour pouvoir ensuite payer toutes les éventuelles factures et tout ce qui s’en suivait, vêtement pour les enfants, éventuellement des jeux, des livres, et de quoi les nourrir, c’était eux le plus important pour moi, et je comptais bien être une bonne mère.

« Aller maman dépêche toi ! Nous on est arrivé déjà ! »

« J’arrive j’arrive ! »

Une fois arrivée en haut, au bon étage, j’ouvris rapidement la porte pour laisser les deux furies entrer et découvrir leur nouvelle maison. Je ne savais pas pourquoi, mais j’avais une boule dans l’estomac. Trop de souvenir peut-être, trop d’années étaient peut-être passée entre mon départ d’ici et mon retour d’aujourd’hui. Je ne savais vraiment pas. Attrapant de nouveau la valise, j’entrais à la suite des enfants et fermais la porte derrière moi avant de poser les clés sur le buffet à l’entrée, histoire de toujours savoir où elles étaient.

A mon plus grand étonnement, tout était propre, comme si rien n’avait changé après mon départ, alors que ce n’était pas le cas. Mon appartement, comme tous les autres, avait été squatté et tout avait du être détruit… La gardienne avait certainement fait des travaux de rénovation, et c’était du bon boulot. Les pièces étaient toujours les même, mais le papier peint avait été changé, et on avait refait la cuisine dans son intégralité. C’était stupéfiant. Je sortis de mes pensées lorsque je sentis quelque chose tirer sur le bas de ma robe. C’était Saya, qui se tortillait dans tout les sens.

« Maman… Ils sont où les toilettes ?! »

Elle me chuchotait ça d’une façon qui me donnait envie de rire. Parce que oui, j’étais joyeuse, joyeuse de revenir ici comme avant, et avec mes enfants qui plus est. Je pris la petite main de ma fille et avança jusqu’à la porte des toilettes.

« Voilà c’est là. D’un côté tu as la salle de bain et de l’autre tu as une première chambre. C’est celle que tu partageras avec ton frère. »

Je lui fis un sourire chaleureux avant de retourner vers la valise que je posais sur la table avant de l’ouvrir et d’en sortir tout les vêtements, qu’ils soient à moi, à Saya ou à Tsuki. Il y avait un tas pour chacun d’entre nous… Plus j’avançais dans mas réinstallation plus j’avais le sentiment qu’il manquait quelqu’un au tableau. Je savais pertinemment de qui il s’agissait mais je me mentais à moi-même, laissant s’enfouir le souvenir au fond de moi, sans pour autant l’effacer, de toute façon je ne pouvais pas l’effacer, c’était impossible. Pas lui.

Je lâchais un soupire avant d’aller ranger les vêtements dans nos chambre respectives. Les vêtements de Saya et de Tsuki dans la même chambre, et les miens dans la mienne. Je ne savais pas encore comment est ce que j’allais bien pouvoir reprendre une vie normale assez rapidement, mais j’allais bien trouver une solution. Demain il fallait que j’appelle l’école dans un premier temps, pour inscrite Saya et Tsuki, et après je pourrais m’inquiéter de moi. De toute façon il me restait un peu d’argent sur moi alors je pouvais encore vivre tranquillement quelque semaines si je n’arrivais vraiment pas à trouver de travail d’ici après demain. C’était à voir, à calculer… Mais tout irait bien, je le savais.

« Les enfants, allez prendre votre douche pendant que je commande le repas ! »

« Oui maman ! »

Je retournais dans le salon où je pris le téléphone et tapait rapidement le numéro du restaurant que je connaissais encore de mémoire. Ce qui m’étonnait assez puisque j’avais tendance à tout oublier en ce moment… L’appel du ventre comme on appelle ça… C’était peut-être grâce à ça en effet… Tant mieux.

« Bonsoir, j’aimerais commander un repas pour 3 personnes… »

La commande se fit très vite et on m’assurait qu’elle arriverait dans les plus brefs délais. J’attendais donc que les enfants aient fini de prendre leur douche et qu’ils aient mis leur pyjama avant d’aller moi-même prendre ma douche, que j’avais amplement mérité aujourd’hui.

Je pris mon temps, jusqu’à ce que j’entende sonner à la porte. Sortant rapidement de la douche, repassant ma robe sur moi-même si elle me collait un peu à la peau puisque je n’étais pas encore sèche, je sortis de la salle de bain pour aller payer le livreur. Et bien sur, les deux mouflets avaient déjà ouvert la porte et s’étaient déjà mis à table avec leur assiette. Non mais je vous jure. Attrapant mon porte monnaie, je payais rapidement le livreur avant de fermer la porte lorsqu’il fut partit.

« Combien de fois je vous ai dit de ne toucher à rien tant que je ne suis pas là ? »

Je lâchais un nouveau soupire en m’installant près d’eux et en commençant à manger tranquillement. Ou du moins j’essayais d’être tranquille. Pour moi la maison était trop calme. J’avais pris l’habitude du bruit et de tout ce qui s’en suivait, ça allait être difficile de revenir au source après tout ça.

Une fois le diner terminé, les enfants partirent se coucher et ne tardèrent pas à s’endormir, contrairement à moi qui avait beau être dans mon lit, et qui n’arrivait pas à fermer l’œil… J’avais bien trop peur que tout ne recommence comme la dernière fois. Mais ça allait passer, ce n’était que passager… Enfin, j’espère…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

/SN-1/ Retour à la case départ, avec quelques changement [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kyoto - La ville. :: Quartier Neutre :: Résidences-
Sauter vers: